Fermer
Protection du corps

Protection des mains


La protection des mains et des bras peut se faire à l´aide de gants et de protections supplémentaires pour les avant-bras. Il existe une gamme très variée de gants fabriqués dans toute sorte de matériaux différents. Il est donc important de bien choisir le type de gant adapté au travail à réaliser.

Sortes


Il existe une grande variété de gants, chacun offrant une protection spécifique contre le froid, la chaleur, les objets coupants, le rayonnement, les produits chimiques, les produits corrosifs, les produits très salissants, les risques électriques, etc. On peut aussi porter des gants pour se protéger contre le risque de contamination ou pour des raisons d´hygiène en cas de contact direct avec de la nourriture.

Utilisation sûre


Veillez à ne pas porter de gants à proximité de pièces tournantes. Le gant, et par conséquent votre main, peut être happé et entraîné. Evitez également de porter des gants en cuir ou en tissu lors de l´utilisation de produits chimiques. Veillez à bien ajuster vos gants de manière à ce que les produits ne coulent pas dans votre manche. Les gants usés et les chaussures qui sont entrés en contact avec des produits toxiques doivent être remplacés.


Protection des pieds


Même pour les pieds, il y existe une protection adaptée à chaque tâche, et donc à chaque risque. On distingue les chaussures de sécurité et les bottes de sécurité. Elles peuvent être en plastique, en caoutchouc ou en cuir. Pour les bottes, il existe plusieurs hauteurs de tige.

Sortes


De bonnes chaussures doivent avoir un embout en acier pour protéger les orteils, une semelle en acier anti-perforation pour protéger les pieds si vous marchez par exemple sur un objet pointu, et une semelle anti-dérapante pour éviter de glisser. Les fermetures peuvent varier d´une chaussure à l´autre et il existe aussi des chaussures avec des semelles spéciales. .

Utilisation sûre


Pour des raisons de sécurité, vous devez régulièrement entretenir vos chaussures de sécurité et éventuellement les graisser pour qu´elles restent imperméables. Ne séchez pas vos chaussures trop près d´une source de chaleur, sans quoi elles risquent de se fissurer. Veillez aussi à les remplacer si elles sont usées ou en cas de contact avec des produits toxiques.

Protection du corps


A côté des vêtements de travail portés pour certaines fonctions au sein de l´entreprise, on trouve aussi des vêtements de protection contre des risques spécifiques. Les vêtements de protection existent dans toutes sortes de modèles et de matériaux différents, tels les combinaisons, les vêtements à usage unique, les vêtements anti-froid, les sous-vêtements isolants, les vêtements de pluie et les vêtements de signalisation.

Sortes


Les vêtements de protection doivent offrir une protection spécifique contre des dangers bien précis tels que les produits toxiques, la chaleur, le froid, le rayonnement, etc.

Les combinaisons sont surtout destinées à protéger contre la saleté et doivent être ignifuges ou anti-feu si vous travaillez dans un environnement très chaud ou dans un endroit où le risque d´incendie est élevé.

Les vêtements à usage unique doivent être jetés après chaque utilisation. Les vêtements anti-froid et les sous-vêtements isolants sont utilisés en cas de basse température.

Les vêtements de signalisation sont utilisés quand la visibilité du travailleur doit être garantie, par exemple pour les travaux effectués le long des routes.

Utilisation sûre


Pour garantir une utilisation sûre de vos vêtements, il ne faut jamais les nettoyer avec de l´air comprimé car sinon vous les chargez en oxygène et le risque d´incendie augmente ! Les vêtements sales doivent être directement nettoyés ou échangés. Les vêtements endommagés doivent être réparés ou remplacés. Les combinaisons doivent être bien ajustées et ne pas avoir de manches amples pour éviter qu´elles ne soient happées par les pièces tournantes d´une machine.

Protection contre les chutes


Le travail en hauteur comporte de grands risques. Les protections collectives contre les chutes (comme les garde-corps, les rampes et les filets de sécurité) sont préférées aux équipements de protection individuelle mais si elles sont insuffisantes, il FAUT IMPERATIVEMENT utiliser des équipements de protection individuelle anti-chute pour protéger les travailleurs.

Protection collective contre les chutes


Lorsque des travaux en hauteur sont réalisés, il est important de prévoir des protections collectives contre les chutes. La hauteur à partir de laquelle ces protections sont obligatoires varie d´un pays à l´autre. Les protections collectives contre les chutes sont matérialisées par des garde-corps ou des barrières de sécurité. Lorsque l´on on ne sait pas placer de garde-corps ou qu´il existe un risque de chute par-dessus la balustrade (par exemple pour les travaux sur toits pentus), un élément de recueil, comme un filet de sécurité, doit être prévu pour réceptionner le travailleur en cas de chute. Ces filets ont une largeur minimale et une distance maximale jusqu´au plancher de travail. N´oubliez pas que les protections collectives contre les chutes étant prioritaires aux protections individuelles, il est IMPERATIF d´utiliser les équipements de protection individuelle contre les chutes si une protection collective est impossible à placer.

Protection individuelle contre les chutes


Une protection individuelle contre les chutes se compose de trois éléments indissociables : un harnais qui s´ajuste au niveau du bassin, une longe et un système d´ancrage. Le harnais est accroché au moyen d´un anneau à la longe, elle-même fixée à un point d´ancrage mobile ou statique.

Si le point d´ancrage est mobile, celui-ci bouge le long d´une ligne de vie et la longe reste de même longueur. Le travailleur peut se déplacer horizontalement (par exemple pour des travaux sur toiture) ou verticalement (par exemple pour des travaux sur une grande échelle). Ses déplacements varient selon que la ligne de vie soit placée à l´horizontale ou à la verticale (par exemple via un rail métallique pour des travaux permanents en hauteur). En cas de chute, le point d´ancrage se bloque et limite la chute.

Si le point d´ancrage est fixe, la longe se raccourcit ou se rallonge, via un système d´enroulement, selon les déplacements du travailleur vers le haut ou vers le bas.

Absorbeur de chocs / stop chute


Si le point d´ancrage est fixe, la longe doit toujours être fixée à un absorbeur de chocs ou à un stop chute et être équipée d´un enrouleur automatique offrant au travailleur une liberté de mouvement. En cas de mouvement brusque ou de chute libre, la longe se bloque immédiatement. Avec le stop chute, la victime reste suspendue et avec l´absorbeur de chocs, la victime descend lentement jusqu´à ce qu´elle atteigne un plancher de travail.

Utilisation sûre


Chaque année, tous les appareils de protection contre les chutes et les harnais doivent être contrôlés par une personne compétente. Les appareils anti-chute doivent être contrôlés après chaque chute. Les harnais, les absorbeurs de chocs et les stop chutes doivent être rangés dans un endroit propre et sec. Vérifiez que votre harnais soit toujours bien ajusté pour garantir votre sécurité optimale.