Home → PI → Rapports Annuels

Rapports Annuels

2016

Le succès de l’emploi des intérimaires continue. On note pour la troisième année d’affilée une hausse significative en termes d’heures prestées par des intérimaires. En 2016, le cap des 214 millions d’heures de travail intérimaire a été atteint tous secteurs confondus. Il est également positif que de concert avec la hausse de l’emploi, le nombre d’accidents du travail survenus à des intérimaires est sous contrôle.

 

Tout comme les années précédentes le taux de fréquence des accidents du travail fluctue en-dessous de 40. Depuis la création de Prévention et Intérim les conditions de travail des intérimaires auprès des utilisateurs se sont nettement améliorées. Depuis 2000 jusqu’à présent, on note une diminution des accidents du travail de plus de 60%. La prévention des accidents du travail survenant aux intérimaires demeure un important point d’attention pour le secteur de l’intérim. Les chiffres prouvent que la prévention et la protection sur le lieu de travail fonctionnent. Prévention et Intérim continue à œuvrer en vue d’améliorer les chiffres des accidents du travail des intérimaires et ce de concert avec le secteur de l’intérim et les stakeholders concernés.


2015

Les prestations des intérimaires, jobistes intérimaires compris, ont augmenté de 7,43% en 2015. Pour la deuxième année consécutive, il y a une augmentation significative des prestations. Celle-ci était de plus de 10% pour l’année 2014.

 

Le taux de fréquence continue sa diminution année après année et, en 2015, pour la première fois, il passe sous le seuil symbolique de 40, à 39,30. C’est la cinquième année consécutive que le taux de fréquence est en baisse. Le taux de gravité semble lui s’être stabilisé. Pour 2015, nous avons un Tgr de 0,88 et un Tgg de 2,70. Pour le taux de gravité global, il s’agit d’une augmentation légère par rapport à 2014.

 

Malgré le fait que le taux de fréquence soit en diminution, le nombre d’accidents entraînant une incapacité permanente est en augmentation. En 2015, quelques 10,81% des accidents du travail appartiennent à cette catégorie. En 2014 et 2013, ces chiffres étaient respectivement de 10,54% et 9,29%. D’autres secteurs ainsi que le Fonds des Accidents du Travail ont également repéré cette tendance.


2014

Le taux de fréquence qui poursuit sa baisse en 2014 montre que, même avec une activité en hausse, les responsables de la prévention dans le secteur sont en mesure de faire appliquer le message : « des conditions de travail sûres chez l'utilisateur pour l'intérimaire sur son lieu de travail ». En rapport avec le nombre de journées d'incapacité de travail ceci indique que le secteur intérimaire suit la tendance générale mise en évidence par le Fonds des Accidents du Travail, que les accidents sont toujours moins nombreux mais plus graves et causant plus d'absences.


2013

En 2013, les intérimaires et les étudiants ont presté ensemble plus de 164 millions d’heures de travail. Il est positif de constater encore en 2013 une diminution du nombre d’accidents du travail chez les intérimaires, de 8% par rapport à 2012. En ce qui concerne les plus de 190.000 étudiants intérimaires, la diminution de la fréquence des accidents dépasse 14%. Le nombre de journées de travail perdues dans le secteur de l'intérim a reculé de 4,6% en 2013. Ces résultats reflètent les efforts constants du secteur de l’intérim pour mettre les intérimaires à disposition chez les utilisateurs pour qui la « sécurité au travail » n’est pas un vain mot.


2012

Malgré une année 2012 économiquement difficile, les chiffres des accidents du travail de l’année écoulée présentent d’excellents résultats. En comparaison avec 2011, on constate globalement une baisse de 11% tant en fréquence qu’en gravité. En 2012, le secteur a produit 165 millions d’heures de travail intérimaire. Par million d’heures intérimaires prestées en 2012, 45 intérimaires ont été victimes d’un accident du travail. En 2011 ils étaient encore 50.


2011

Le nombre et la gravité des accidents du travail dans le secteur intérimaire ont encore diminué en 2011. Cela ressort de notre rapport annuel 2011. Aussi bien le nombre que la gravité des accidents du travail a diminué en 2011 dans le secteur intérimaire. Les chiffres n'ont jamais été aussi bas.
Pour le secteur entier (ouvriers et employés), le taux de fréquence des accidents du travail a diminué de 5,4%. En ce qui concerne le taux de gravité, il y a une diminution de 1,9%. Sur une période de 10 ans, aussi bien le taux de fréquence que le taux de gravité réel ont presque diminué de moitié.


2010

L'année 2010 a connu une sensible augmentation du travail intérimaire. Par rapport à 2009, 14% d'intérimaires en plus ont été mis au travail.
PI a analysé les chiffres des accidents de travail du secteur de l'intérim pour 2010. Ces chiffres démontrent que la gravité et le nombre des accidents de travail présentent un statu quo par rapport à 2009. Les chiffres des accidents de travail de ces dernières années ont connu une tendance constante à la baisse. Afin de pérenniser cette évolution, PI propose de poursuivre le développement et la mise au point d'actions de sensibilisation et de formations ciblées à l'attention des intérimaires au travail dans les entreprises utilisatrices.


2009

Le nombre et la gravité des accidents du travail des intérimaires a connu en 2009 une importante diminution par rapport à 2008. La crise économique et ses conséquences sur le marché de l’intérim a induit la crainte de voir le budget raboté notamment pour l’accueil et la formation des intérimaires.
Crainte fondée mais pas traduite dans la réalité : le secteur intérimaire a au contraire renforcé ses efforts en 2009 et a ainsi profité du temps disponible pour former les intérimaires et les rendre ainsi plus performants et plus sensibles à la sécurité.