Home → Statistiques → Intérimaires → 2005

2005

Accidents du travail à la baisse pour les intérimaires

En 2005, on notera pour le secteur intérimaire, les chiffres les plus bas jamais atteints tant pour la fréquence que pour la gravité des accidents. La fréquence des accidents diminue de 7,6%, le taux de gravité réel de 9,4% .

1 intérimaire sur 43 a eu un accident du travail avec minimum un jour d’incapacité et 1 intérimaire sur 550 a eu une incapacité permanente à la suite d’un accident sur le lieu de travail.

2005: accidents du travail à la baisse pour les intérimaires

En 2005, on notera pour le secteur intérimaire, les chiffres les plus bas jamais atteints tant pour la fréquence que pour la gravité des accidents. Cette diminution confirme la tendance actuelle de l’évolution des chiffres des accidents du travail et la nécessité de mener des efforts en matière de prévention.

L’augmentation de l’activité du secteur d’environ 3 % se traduit essentiellement par l’augmentation de l’activité des employés (9%).

Pour 2005, la fréquence des accidents diminue de 7,6%, le taux de gravité réel de 9,4% mais le taux de gravité global augmente de 5%.

Le groupe des ouvriers, qui représentent 92 % des accidents, connaît une diminution importante des accidents : baisse de près de 8% pour le taux de fréquence et de 9% pour le taux de gravité réel.

Pour le groupe des employés, le taux de fréquence augmente de près de 12%, le taux de gravité réel de 25% et le taux de gravité globale de 4,5%. Cette augmentation peut être expliquée entre autres par le transfert de travailleurs sous le statut d’employé pour des fonctions bien spécifiques. Ceci explique donc l’augmentation de la fréquence des accidents chez les employés mais cela n’a pas d’impact important sur le chiffre global étant donné que les employés ont beaucoup moins d’accidents que les ouvriers.

L’analyse approfondie des accidents (causes, forme, circonstances) révèlent les mêmes facteurs que les années précédentes:

  • le travail manuel et la manipulation de marchandises, de produits divers sont à l’origine de la plupart des accidents.
  • les doigts sont les parties du corps les plus vulnérables.
  • les accidents avec des véhicules (sur la route et transport interne) et des machines de travail sont la cause des accidents les plus graves.
  • c’est essentiellement le type d’activité exercé, et non le secteur dans lequel on travaille, qui influence fortement la fréquence et la gravité des accidents.

La diminution des accidents chez les intérimaires n’est pas un hasard mais bien le résultat des campagnes de prévention intensives menées au sein du secteur que ce soit à l’égard des consultants en intérim, des utilisateurs ou des intérimaires.

Pour accentuer davantage nos actions préventives, le suivi centralisé des accidents est primordial. Il est donc nécessaire d’avoir davantage d’informations sur les circonstances et les causes ayant entraîné les accidents du travail.


Télécharger l'étude complète (PDF)