Home → Statistiques → Intérimaires → 2014

2014

Accidents du travail des intérimaires en 2014

En 2014, l’occupation d’intérimaires est en hausse de plus de 10%. Parmi les intérimaires mis au travail chez les utilisateurs, on compte environ 60% d’ouvriers (fonctions avec travail manuel) et 40% d’employés (fonctions avec travail intellectuel). La répartition de l’occupation entre les trois régions a légèrement évolué à l’avantage de Bruxelles. En 2014, la Région flamande prend à son compte près de 69% du total des heures prestées par les intérimaires, Bruxelles 10% et la Wallonie 21%. 

Une hausse de l’occupation implique un plus grand nombre d’accidents sur le lieu de travail. Comme le montrent les chiffres, il y a globalement une diminution du nombre et de la gravité des accidents du travail parmi les intérimaires d’année en année. Cette baisse se confirme en 2014 ; plus précisément, l’augmentation du nombre d’heures prestées n’a pas entraîné une augmentation des accidents du travail dans la même proportion.

Les baisses persistantes, année après année, du taux de fréquence et du taux de gravité, confirment que le climat s’améliore sur le lieu de travail. De plus en plus, les spécialistes de la prévention des entreprises de travail intérimaire sont en phase avec ceux des services internes et externes des utilisateurs en ce qui concerne la prévention et la protection des intérimaires. Des notions comme les analyses des risques, les fiches de poste de travail, les risques de santé pour les examens médicaux, ou encore les rapports circonstanciés lors d’accidents du travail, sont connues et sont dès lors développées et appliquées activement.