Home → Thèmes → Construction

Construction

Le travail intérimaire dans la construction

Le travail intérimaire était formellement interdit jusque fin 2001 pour les ouvriers de la construction.  Par la CCT du 22 novembre 2001, les interlocuteurs sociaux ont déterminé dans quels cas et sous quelles conditions une entreprise de construction peut recourir au travail intérimaire.

 

Le travail intérimaire dans la construction est soumis à la même législation que le travail intérimaire classique et à des conditions particulières : formation sécurité obligatoire pour les intérimaires, agrément spécifique pour l'entreprise de travail intérimaire.

 

Seules les entreprises de travail intérimaire qui ont un agrément spécifique pour la construction peuvent mettre à disposition des travailleurs intérimaires aux entreprises qui appartiennent à la commission paritaire 124.

 

Le travailleur intérimaire doit être en possession d’une attestation certifiant qu’il a bénéficié d’une formation à la sécurité d’au moins 16 heures organisée par une institution reconnue par le CNAC, le Comité National d’Action pour la sécurité et l’hygiène dans la Construction.

 

En savoir plus

ETI agréées pour le secteur de la construction :