Manutention manuelle de charges

Les travailleurs qui soulèvent, descendent, poussent, tirent, transportent des marchandises ou les manipulent à la main ont un risque accru de blessures au dos. La législation ne précise pas le poids maximum que les travailleurs sont autorisés à soulever manuellement. Les normes internationales et une convention collective pour le secteur de la construction précisent, quant à elles, un maximum de 25 kg pour les hommes si la manipulation se déroule dans des conditions optimales. Dans tous les cas, il existe des droits et des obligations pour l'utilisateur, l'agence de travail intérimaire et le travailleur intérimaire afin de protéger la santé physique du travailleur.

Agence d'intérim

Si la fiche de poste de travail de l'utilisateur nécessite une surveillance médicale préalable pour la manutention manuelle des charges, l'agence intérimaire doit organiser cet examen médical avec le médecin du travail.

Afin d'éviter les examens médicaux superflus, l'agence pour l'emploi peut vérifier dans la base de données centralisée PI-M (www.pi-m.be) si le travailleur intérimaire a déjà été examiné au préalable pour une manipulation manuelle des charges.

Souvent, la surveillance de la santé peut être évitée en fournissant les bons outils et une formation adéquate sur le levage correct.

Il est important de signaler aux utilisateurs que certaines catégories de travailleurs sont plus sensibles à ce risque (par exemple: les jobistes étudiants, les femmes enceintes, les travailleurs âgés).

Vous trouverez plus d'informations à ce sujet dans la circulaire CIF 2017 04 Manutention manuelle de charges

Intérimaire

L'intérimaire doit recevoir des informations de l'utilisateur sur: les mesures à prendre pour éviter la manutention manuelle des charges, la meilleure façon de les lever et les risques auxquels le travailleur intérimaire est encore exposé.

À son tour, le travailleur intérimaire doit utiliser les outils mis à sa disposition par l'utilisateur pour faciliter le levage.

Utilisateur

L'utilisateur doit effectuer une analyse des risques et prendre des mesures sur cette base pour protéger le bien-être de ses travailleurs (permanents et intérimaires) dans la manutention manuelle des charges. Ses conseillers en prévention (internes et/ou externes) fournissent des conseils.

La législation sur le bien-être prévoit que la manutention manuelle des charges doit être évitée autant que possible. L'utilisation d'aides ou l'ajustement des charges est primordiale. Si l'évitement n'est pas possible, l'utilisateur doit informer et former au mieux ses collaborateurs (permanents et intérimaires).

Les travailleurs (y compris intérimaires) qui travaillent à un poste présentant le risque pour la santé relatif à la « manipulation manuelle des charges » doivent bénéficier d'une surveillance médicale obligatoire. Le Guide Pratique du COPREV contient des critères pour déterminer si ce risque pour la santé s'applique ou non. Lorsqu'il s'applique, l'utilisateur le note sur la fiche de poste de travail.

Vous trouverez plus d'informations à ce sujet dans la circulaire CIF 2017 04 Manutention manuelle de charges.